vendredi 21 décembre 2018

Noel : "fête" un défi ?

C'est bientôt Noel, des retrouvailles à venir, j'espère réjouissante !? Un temps de rencontre et de bilan de fin d'année. Tu te demandes à quelle sauce tu vas être cuisiné par ces proches ?! Conseil de communication bienveillante : clarifier nos attentes, survivre à l'avalanche de questions, faire face aux jugements, déboulonner la routine (en redevenant le "pti frère, le cousin...un rôle qui n'est plus forcément le notre") et désamorcer les bombes sous le sapin (le kdo, le témoignage d'amour ?!)


Pour ma part, j'adore les fêtes de fin d'année, un temps où on se repose, on prend le temps de se poser, de réfléchir..., tout à bien changé l'année dernière à cette période, où je me suis fais mon plus beau Kdo : un défi à moi même 2018 l'année du changement (voir article présentation générale). Et depuis, je continue toujours à réfléchir sur mes habitudes, à me lancer des défis à moi même.
Quelques idees de défi en cette période de fin d'année... n'hésitez pas à m'en donner d'autres, à relever un défi à plusieurs !

  • Pourquoi forcément emballer vos Kdo dans du papier ?!
  • Pourquoi forcément acheter vos Kdo ? Aller je suis sur que pour au moins un kdo, vous pouvez le faire vous même (recycler, bricoler, créer, réparer un objet, cuisiner ou partager un livre inspirant...)
  • Pourquoi pas changer le paradigme Noel = beaucoup de déchets (moins de kdo, moins de papier kdo, recyclage des papiers kdo, moins de nourriture emballée, moins de nourriture gaspillée...). Pour un peu d'inspiration sur des décorations de Noel zéro déchet : https://www.zerodechet-france.com/noel-zero-dechet/
  • Pourquoi pas plus de nourriture locale, mois de nourriture hors saison, aller faire ses courses au marché (de producteur), de la vente direct chez le producteur...Aller on regarde les alternatives à côté de chez soi sur la carte des alternatives sur https://transiscope.org/ si si ça marche, par vos achats vous choisissez le monde dans lequel vous voulez vivre...et ça change d'échelle, connaissez vous l’initiative de la ville d'Albi qui vise l'auto suffisance alimentaire en 2020 ?https://m.youtube.com/watch?v=GNKOSOdUUpA
  • Offrez du temps, pas de l'argent ! En cette période de fin d'année, prenez le temps de vous reposer. Et au fait, êtes vous heureux ?! Si non, essayez de changer quelque chose. Faites vous ce beau kdo à vous même ;-) c'est ce que j'expérimente depuis ma bonne résolution  de l'année dernière : 2018 l'année du changement.

Je vous souhaite des moments magiques avec vos proches...et vous même !

Transition proche de la suisse avant Noel et inspirations d’aménagement

ça y est, j'ai laissé mon vélo pour une période indéterminée...désormais ça sera covoit, train, bus, stop...ou l'emprunt du vélo de mes hôtes !

Petite halte chez mon autre soeur, dans le pays de Genève juste avant les fêtes en famille. J'emprunte son vélo pour découvrir la région et parfaire ma condition physique !

J'apprécie les bacs à compost collectif proposé par le syndicats de ramassage des ordures !

Récupération de l'eau de pluie de chaque immeuble



Un garage à vélo devant chaque entrée d'immeuble...

Footing dans le massif du Vuache, on croise tout plein de panneaux sur la biodiversité

Même en pleine forêt un petit panneau pour respecter les ruisseaux
Vue depuis le Vuache sur le bassin Genevois...à gauche c'est la suisse et les monts du Jura
Et sur les routes suisses, des panneaux rappellent de ne pas jeter de déchets...il y a une bande cyclable du côté de la route, même une toute petite route
Ou sur les plus grandes routes, une piste cyclable
Et quand c'est trop étroit, comme ici au passage d'un pont...c'est la chaussée qui est à sens unique pour réserver un espace pour les piétons et cycliste
Et "pour diminuer les bouchons, il y a une meilleure solution", le covoiturage !

Allez challenge, à côté de chez vous renseignez vous pour vos trajets, commencer les faire à pied, en vélo (cherchez les itinéraires en cherchant les pistes cyclables), faites une partie en transport en commun, faites du covoiturage avec vos voisins ou collègues de boulot !

mardi 18 décembre 2018

L'affaire du siècle : Climat stop à l'inaction, demandons justice


Bonjour cher internaute,

Que tu sois assidu à mes nouvelles ou non, je suis depuis le 15 nov 30 jours de défi pour le climat et on arrive au dernier, grande et belle surprise, nous avons fait des petits pas...mais nos petits pas ne suffisent plus, et je suis ravi et je soutiens 4 association attaquent l'Etat Français en justice pour inaction face au déreglement climatique


C'est l'Affaire du Siècle. On attaque l'État français en justice, et on a besoin de toi pour gagner ► https://laffairedusiecle.net *SIGNE* et partage cette vidéo !

dimanche 9 décembre 2018

WE Sélection des groupes jeunes espoirs et équipe féminine d'Occitanie

Un petit retour au source, back to the Pyrénées ! Et surtout retrouvailles avec quelques anciens des équipes pour aider aux WE des sélections, apprendre à faire connaissance avec les jeunes...C'est reparti pour 2 belles nouvelles années, de belles nouvelles rencontres, ça promet !

Le parcours varié en 2 mots sécurité et rapidité

ça grimpe à penne Haute...pendant d'autres se repose, on apprend à faire connaissance, on se sort les doigts dans les 6a, 6b, 6c...

Et une bonne journée, rien n'est joué, il reste descescalade en grosse et "trail" le dimanche
Plus d'info sur les 2 équipes espoirs Occitanie et l'EPAF 2019-2020, voir le CR www.ffcam-occitanie.fr

Rdv en janvier pour le 1er WE équipe, en février la semaine de cascade de glace à Guillestre,...

mercredi 5 décembre 2018

S'engager collectivement et la finance solidaire

Salut la compagnie, un article en 3 parties :

  • toujours mes petits pas,
  • l'intérêt de s'engager collectivement
  • et l'épargne solidaire (un petit pas, mais plus détaillé, depuis le temps que j'y pensais, j'ai jamais pris le temps avant, pourtant ça prend 5min !)

Mes petits pas

Pas beaucoup d'article en cette fin d'année, désolé j'ai besoin de temps pour moi. En effet, je me suis blessé en ski (en retombant sur le dos pile sur un caillou), mais pas de panique, rien de cassé, un tour à l'osthéo, du repos...J'en profite pour : me reposer, prendre du temps, cuisiner, continuer mes pti challenges perso (avant d'en parler, il faut que je m'y mette !), écrire pour le blog...et tout en continuant aussi les 30 jours de défi pour le climat #OnEstPret

Un nouveau défi perso : dans mon lit pas de smartphone, ni au coucher, ni au lever (voir article Insipration Ralentir à venir)
En relation avec défi 20 #OnEstPret vacances sans avion : voici le détail de mon kilométrage sur les mois d'octobre et novembre, ça prend du temps mais je trouve ça intéressant, et vous quel est votre impact environnementale ? (cf défi 12 #OnEstPret)

défi 12 #OnEstPret Mon empreinte carbone (il y a aussi le lien pour l'empreinte environnementale, mais plus simpliste avec des curseurs), désormais et malgré le voyage mon empreinte carbone n'est pas si élevée, mais élevée quand même. Il est amusant de regarder l'impact avec la consommation de viande


Suite du défi Moins de viande, plus de local, plus de cuisine, moins de plastique, avec p. ex. défi 17 #OnEstPret sur le plastique avec l'intervention de surfrider fondation : j'ai changé mes habitudes en utilisant une poche (pardon un sac) en tissu, en achetant noix et châtaigne (et pas forcément des noisettes de Tunésie ou Italie plus proche), en faisant mon houmous (ici de poix cassé, dans un tup...en plastique)

L'intérêt de s'engager collectivement

S'engager individuellement OUI. J'essaye avec mon engagement challenge sans voiture, réflexion moins de viande, plus de local, plus de cuisine, moins de plastique...Oui MAIS il ne faut pas épuiser toute son énergie, je partage le point de vue (notamment relayer par Vincent Verzat) qu'il est utile de s'engager COLLECTIVEMENT car l'impact n'en est que plus fort ! La politique des petit pas ne suffit pas !




Je commence à m'engager collectivement (notamment la campagne alternative territoriale d'Alternatiba, plus d'info et une vidéo d'inspiration 5 trucs pour changer ta ville :



Je dis je commence car je prends le temps...et  pour reprendre la métaphore utilisée par Usule pour comprendre le point de vue de l’économiste et philosophe Frédérique Lordon : j'ai choisi de prendre la pilule rouge qui permet de voir la matrix ! 

  • 20'15 "Pour nous occidentaux, ces gens (les nord coréens) sont aliénées (...) et si nous nous trompions ? Et si le gouvernement autoritaire nord coréen avait bel et bien fait naître un homme nouveau, docile, patriote, sincère et dévoué au grand leader (...) il est toujours plus facile de voir l'aliénation des autres, que de voir les nôtres. 
  • Admettons, la femme voilée est aliénée (...) mais moi aussi je suis aliéné en allant travailler 14h par jour. L'aliénation c'est la désignation de la servitude passionnelle de l'autre sans qu'on voie jamais la sienne propre (...) se croire libre, c'est ignorer sciemment ou non toutes les structures qui nous déterminent. Et les ignorer, c'est renoncer à les combattre ou à les transformer. (...) 
  • la mondialisation c'est le processus de déréglementation généralisée de tous les marchés : 1/ il y a l'intensification de la concurrence et 2/la mondialisation s'exprime principalement dans la sphère de la finance --->la sphère financière est en position ultra dominante (...) en somme pour obtenir des salariés dociles.
  • il suffit de modifier assez les institutions (...) et limiter assez le pouvoir de l'Etat, vous obtenez des salariés dociles, tétanisés par la peur de voir les capitaux s'enfuir, emportant avec eux leurs précieux emplois. On aurait pu appeler cette transformation politique la grande déréglementation, mais assez habillement on l'a appelé la mondialisation"


L'épargne solidaire

Bref mon autre défi du mois de décembre est en lien avec le nerf de la guerre, se renseigner sur les banques solidaires. Ceci m'a été rappelé par le défi de calculer son empreinte carbone (et le poids de mes finances non solidaire pèsent ! Ce qui ne veut pas dire que je pèse dans le business, mais qu'avec mon argent, ma Banque finance des projets...pas forcément dans les valeurs que je défends !

Illustration du guide des amis de la Terre : Ma Banque dit 
Illustration du guide des amis de la Terre : Ma Banque fait



Qu'est-ce qu'on peut faire ?

  • La Caisse des Dépôts et Consignations, bras financier de la France, vient d’annoncer qu’ils allaient désinvestir leur portefeuille de 150 milliards d’euros du charbon - c’est maintenant notre meilleure opportunité pour qu’ils rompent avec TOUS les combustibles fossiles, pour de bon : la pétition
  • Le "classique" livret développement durable et solidaire (LDDS), mouai pas transparent, pas de label Finansol...voir la pétition obtenir un LDDS 100 % durable et solidaire, en demandant l’exclusion des 200 entreprises les plus climaticides du portefeuille des actions et obligations où l’argent des LDDS peut être investi.
  • Changer de Banque, ou plus simple choisir des placements solidaire (avec le label FINANSOL p. ex.). Plus d'info sur le guide des amis de la Terre. Pour ma part, j'ai ouvert un compte à la NEF, c'est quand même génial d'avoir la total transparence des projets financés
  • Participer à des actions désobéissance civile...mais qu'est-ce que c'est, qui ça concerne ?! Pour briser les clichés et s'informer, voici un petit lien vidéo d'une opération crèche fiscale (ci-dessous) et un article de Jon Palais sur le blog de médiapart parlant de son engagement Climat (lien)...prochainement 14 dec 2018 opération Nettoyage de la société générale


Prochaine step après les Banques...les assurances !? (une petite vidéo de Vincent Verzat je m'infiltre chez les Assureurs)


D'autres idées, d'autres petits pas à partager, des remarques !?

samedi 1 décembre 2018

Grenoble : ski - vélo - repos - une ville qui se bouge avec l'ONG Notre affaire à tous

Une grosse transition direct Lozère - Isère en TER

Arrivée sous la pluie battante à Grenoble, avec 3h de retard, mais arrivée avec tous mon matos d'hiver...ça rentre tout pile dans l'ascenseur

On perd pas les bonnes habitudes d'aller au marché avec les "loco" (pas "fou")

Les Grelous fans de trail...ya de la neige, trail, normal !

Grenoble, LA ville où ça choque personne que je me ballade en ski dans le tram...

Une ville qui se bouge (voir la prise de parole du maire de Grenoble contre TOTAL suite à la décision de l'assemblée de soutenir l'huile de palme importée par TOTAL :
Après New-York, Oakland, San-Francisco, avec Bayonne, Bègle, Nanterre et tant d'autres, aujourd'hui, avec l'initiative de l'ONG Notre affaire à tous, nous, les villes, nous haussons le ton envers les géants du Carbone !

"100 multinationales représentent 70% des émissions de carbone. TOTAL est présent dans 133 pays et produit l'équivalent des 2/3 des émissions de CO2 de la France... +9% depuis 2015 !" 
Grenoble, sentinelle du climat, fait sa part et est déjà en chemin vers la neutralité carbone d'ici 2050. La révolution de l'écomobilité est engagée: +30% cyclistes depuis 2009, +10% transports en commun depuis 2014. Dès 2022 les Grenoblois auront une électricité 100% verte, 0% nucléaire 0% carbone. 3 500 arbres ont déja plantés, ils seront 15 000 d'ici 2030. +50% bio et local dans les cantines, on accélère vers l'autonomie alimentaire !
Bref top à la vachette, si ça craint pas trop, on monte au grand Galibier par le couloir NW...ah oé première sortie de l'année !

T'inquiete c'est plus qu'à 1h...une coupe, du brassage plus loin...

Col...on s'attarde pas, le bas du couloir commence à prendre le soleil

Pfou premier virage de la saison, il faut se sortir les doigts...et pas les laisser devant l'objectif !

Nos traces...ensuite ça s'alourdit, c'est plus le même plaisir, si on peut parler de plaisir !

Jour 2, je remets ça...plan vélo + goulotte...les cordes dans ma remorque...qui a les cordes ?! Bon ben plan vélo

Chamrousse station flocon vert, vous connaissez ce label ? Par l'asso Mountain rider pour garantir des efforts de la politique de développement touristique durable de certaines stations

Travail des pistes avant l'avant première ouverture ce WE...

On y était pour l'ouverture avec Hadelin...j'ai pas skié longtemps, ah bon y'a des caillous à Chamrousse...grosse touchette d'un caillou en bord de piste --> plat dos pile retombé sur un caillou

Bilan : ambulance, médecin, radio...rien de cassé, REPOS

lundi 19 novembre 2018

Lozère en gilet jaune : covoit, train et bus entre Pau et Millau




La Lozère, le département le moins peuplé de France, un désert médical, un calvaire pour s'y déplacer en mobilité douce !? Y'a des falaises dans le coin au moins ?!

En début d'article des images d'escalade à Malzieu-ville et en bas de l'article des images d'escalade dans les gorges du Tarn et de la Jonte. Au mileu une aparté sur le mouvement des Gilets Jaunes et la place de la voiture dans notre société.

Des sites majeures, il y en a, le topo y'en a plus ! Objectif grimper le Malzieu, Villefort (pas eu le temps et trop froid d'y aller, je connais j'y suis passé en 2014, je conseille vivement) et gorges du Tarn/Jonte 


1er jour au Malzieu...grimpe à l'ombre, sur des belles strates de granite, retour de nuit (5min l'approche, ça va !) 
2eme jour au Malzieu : "bon on va qd même pas grimper à l'ombre alors que le haut de la paroi est au soleil - jveux bien mais les grandes voies elles sont trop dur - bon ben on a qu'à faire la Via Ferrata en corde tendue !"




"Euh si j'aurais su qu'il y avait un pont, j'aurais pas v'nu !"


3ème jour au Malzieu : apothéose avec seulement des grandes voies de 2 longueurs, mais une ambiance de folie et un soleil qui réchauffe

"- ça ambiance hein ? - Mais pourquoi c'est que sur des arêtes, j'y vais mais j'ai peur !"

"- Heu mais je passe comment, ça avait l'air simple - Tais-toi et Dülfe !"

Enfin un retour de jour, enfin y'a plus de soleil au pied des voies, la proximité de la rivière doit en faire un spot privilégié en été (ndlr : disait Théo un jeudi de semaine de Novembre : "je comprends pas, c'est pourtant un spot majeur, y'a personne !")


Des images qui donnent envie non ?! Et pour y aller depuis Pau, compliqué en mobilité douce ?! Bah déjà, qui ne tente rien, n'a rien ! Grâce à une alerte que j'avais crée sur blablacar, je trouve un covoit direct Pau - St Chely, exactement où je voulais me rendre pour rendre visite à ma soeur. Donc facile. Ah mais n'oubliez pas, je voyage avec mon vélo, mes sacoches, mon sac à dos, une remorque mono roue pour mettre mon matos d'alpi et bivouac...ainsi que mes ski ! ça l'a fait en inclinant les sièges et en payant 3 places...ce qui me revient moins cher que le train. Je maintiens mon challenge perso de ne pas avoir de voiture personnelle, mais je ne m'interdis pas d'utiliser celle des autres. Car pour moi, c'est bien là le changement de paradigme, la voiture intelligente de demain ne sera pas une voiture plus aérodynamique, fonctionnant à l'électricité verte (ah bon le nucléaire est propre, on déplace la pollution plutôt, je ne reviens pas sur mon précédent article le pourquoi de mon projet en mobilité douce), mais bien la voiture qu'on partagera !

No automatic alt text available.

Toujours plus de voiture et même plusieurs par ménages (source : Ne voiture rien venir DataGueule 65)

La voiture tient une place particulière dans mon périple, mais aussi en chacun de nous (article libération 70% des français vont travailler en voiture). Comme en témoigne le mouvement du 17 novembre des Gilets Jaunes...je ne peux m'empêcher de faire une petite aparté avant de vous parler d'escalade, si ça ne vous intéresse pas, je vous fais confiance pour scroller et regarder les images !

"Les « gilets jaunes » dénoncent la hausse des taxes sur les carburants automobiles. Mais l’enjeu fondamental est la dépendance à la voiture, qui peut être réduite sur l’ensemble du territoire, des transports publics permettent de s’en passer, y compris dans les zones rurales. C’est ce que montrent les politiques de l’Allemagne, l’Italie et l’Autriche". (article reporterre)

Image may contain: text
la fiscalité écologique sans justice sociale, ça marche pas, 5 vraies mesures pour casser l'idée que l'écologie se résume à plus de taxes ! Pétition Sortons du pétrôle, le gouvernement doit agir.


Je partage l'avis : "Nous en avons ras-le-bol ? Ne nous trompons pas de combat. Ne descendons pas dans les rues pour râler contre la hausse du carburant. C’est un leurre. Le problème n’est pas le prix du carburant. Le problème, C’EST le carburant.(...) Faisons preuve d’un peu de patience, et attendons une petite semaine de plus : le 23 novembre, 6 jours plus tard, ce sera le Green Friday" (article Carol Galand 29/10/2018 sur boycott citoyen). 


Tout comme la tribune libre de Vincent Liegey sur Mr MondialisationAlors que les «gilets jaunes» prévoient de manifester contre la hausse du prix du carburant, le gouvernement choisit de diviser la société et refuse de prendre la mesure de l’enjeu climatique (...) Il faut un grand projet de décroissance (...) Ces dernières années plusieurs pistes de réflexions ont été proposées, débattues, mais aussi expérimentées :
  • En termes de transport, donnons-nous dix ans pour sortir de l’aérien en Europe et redévelopper un réseau ferré cohérent et efficace avec trains de nuit et trains régionaux. (...) il faut là avoir une réflexion sur un rééquilibrage entre ville et campagne, relocaliser nos activités, nos productions, nos échanges. (...) On peut aussi explorer le potentiel du vélo, mais aussi des vélocargos, à mettre en place dans toutes les villes et villages et à coupler avec le train.
  • En termes de chauffage, il faut immédiatement mettre en place un grand plan d’isolation thermique couplé au développement du solaire thermique (faire directement chauffer de l’eau avec l’énergie solaire, technique de loin la plus efficace). Sans oublier de mettre un pull chez soi en hiver…

  • Pour l’agriculture, mettre en place une transition vers le local, de saison, le bio


Alors rencontrons-nous, écoutons, dialoguons pour mieux se retrouver, toutes et tous le 8 décembre pour les marches climats avec des propositions concrètes et co-construites.


Interview de Matthieu par reporterre, "l'incohérence saute aux yeux : 
  • d'un côté il est fait la promotion d'un système de croissance, des secteurs pétroliers, des fruits de la mondialisation, du laissez-faire économique, des logiques totalement opposées à la relocalisation éco-sociale de l'économie; 
  • et de l'autre, on "punit" une catégorie de la population qui n'a pas forcément le choix. Peut-on sortir d'une vision binaire "pour/contre" pour saisir un enjeu plus large de société ?"

No automatic alt text available.

Chacun à son échelle
Image may contain: text

Et en ville, serait-ce possible que la voiture ne fasse plus la loi ? Quid des journées sans voiture à Paris (-30% de pollution !). Une ville où le piéton a tous les droits ! Est-ce possible, enviable...cette ville existe en Espagne : Pontevedra, 83 000 habitants, l'équivalent de Poitier ou Avignon ! Une ville sans voiture personnelle depuis près de 15 ans, plus de petits commerçants, centres commerciaux bannis !



Une autre solution serait favoriser les transports en commun ! Et là en Lozère, je tombe sur LA bonne surprise, une ligne sponsorisée par la région à 1€ pour faire St Chely - Bézier. C'est donc parti pour du vélo + train pour aller jusqu'à Millau. A l'aller, vélo st-Chely - Marvejols, puis train jusqu'à Sévérac le Chateau et de nouveau du vélo jusqu'au Rozier.

Retour au "source" : une aire de covoit sur ma route à vélo

Carte des lignes à la gare de Marvevols

Descente depuis le parc régionale des grandes Causses vers le Rozier



Une bonne surprise au Rozier en découvrant que le rezopouce y est présent depuis une petite année


Sur place, régalade malgré une météo peu clémente finalement. On a trouvé un spot à la Muse pour grimper et dormir à l'abri !
Nigel qui sa "Muse" dans le toit de la Muse

La tente de Camille ou l'attente de Camille à l'assurage

Des acharnés, en 2 jours j'ai plus de bras !

Et c'est le retour, en commençant par du vélo jusqu'à Millau, puis un bus jusqu'à Marvevols (pour 1€) et ensuite du stop (avec mon vélo, pour monter la côte de 700m de dénivelé à 16h30 juste avant la nuit, pour finir de nuit encore 1h de vélo jusqu'à St Chely.

Retour à vélo vers Millau en quittant le secteur matinale au fond du cirque des vases à la Jonte

De nouveau en gare de Marvejols, où le chauffeur ne veut pas prendre mon vélo dans le bus...pourtant de chouette initiative ici avec un affichage rando autour des gares !

La suite...en transition direct Lozère - Isère, sans passer par la case Calanque et Mercantour, on s'est trop caillé et il parait qu'il y a de la neige...