lundi 19 novembre 2018

Lozère en gilet jaune : covoit, train et bus entre Pau et Millau




La Lozère, le département le moins peuplé de France, un désert médical, un calvaire pour s'y déplacer en mobilité douce !? Y'a des falaises dans le coin au moins ?!

En début d'article des images d'escalade à Malzieu-ville et en bas de l'article des images d'escalade dans les gorges du Tarn et de la Jonte. Au mileu une aparté sur le mouvement des Gilets Jaunes et la place de la voiture dans notre société.

Des sites majeures, il y en a, le topo y'en a plus ! Objectif grimper le Malzieu, Villefort (pas eu le temps et trop froid d'y aller, je connais j'y suis passé en 2014, je conseille vivement) et gorges du Tarn/Jonte 


1er jour au Malzieu...grimpe à l'ombre, sur des belles strates de granite, retour de nuit (5min l'approche, ça va !) 
2eme jour au Malzieu : "bon on va qd même pas grimper à l'ombre alors que le haut de la paroi est au soleil - jveux bien mais les grandes voies elles sont trop dur - bon ben on a qu'à faire la Via Ferrata en corde tendue !"




"Euh si j'aurais su qu'il y avait un pont, j'aurais pas v'nu !"


3ème jour au Malzieu : apothéose avec seulement des grandes voies de 2 longueurs, mais une ambiance de folie et un soleil qui réchauffe

"- ça ambiance hein ? - Mais pourquoi c'est que sur des arêtes, j'y vais mais j'ai peur !"

"- Heu mais je passe comment, ça avait l'air simple - Tais-toi et Dülfe !"

Enfin un retour de jour, enfin y'a plus de soleil au pied des voies, la proximité de la rivière doit en faire un spot privilégié en été (ndlr : disait Théo un jeudi de semaine de Novembre : "je comprends pas, c'est pourtant un spot majeur, y'a personne !")


Des images qui donnent envie non ?! Et pour y aller depuis Pau, compliqué en mobilité douce ?! Bah déjà, qui ne tente rien, n'a rien ! Grâce à une alerte que j'avais crée sur blablacar, je trouve un covoit direct Pau - St Chely, exactement où je voulais me rendre pour rendre visite à ma soeur. Donc facile. Ah mais n'oubliez pas, je voyage avec mon vélo, mes sacoches, mon sac à dos, une remorque mono roue pour mettre mon matos d'alpi et bivouac...ainsi que mes ski ! ça l'a fait en inclinant les sièges et en payant 3 places...ce qui me revient moins cher que le train. Je maintiens mon challenge perso de ne pas avoir de voiture personnelle, mais je ne m'interdis pas d'utiliser celle des autres. Car pour moi, c'est bien là le changement de paradigme, la voiture intelligente de demain ne sera pas une voiture plus aérodynamique, fonctionnant à l'électricité verte (ah bon le nucléaire est propre, on déplace la pollution plutôt, je ne reviens pas sur mon précédent article le pourquoi de mon projet en mobilité douce), mais bien la voiture qu'on partagera !

No automatic alt text available.

Toujours plus de voiture et même plusieurs par ménages (source : Ne voiture rien venir DataGueule 65)

La voiture tient une place particulière dans mon périple, mais aussi en chacun de nous (article libération 70% des français vont travailler en voiture). Comme en témoigne le mouvement du 17 novembre des Gilets Jaunes...je ne peux m'empêcher de faire une petite aparté avant de vous parler d'escalade, si ça ne vous intéresse pas, je vous fais confiance pour scroller et regarder les images !

"Les « gilets jaunes » dénoncent la hausse des taxes sur les carburants automobiles. Mais l’enjeu fondamental est la dépendance à la voiture, qui peut être réduite sur l’ensemble du territoire, des transports publics permettent de s’en passer, y compris dans les zones rurales. C’est ce que montrent les politiques de l’Allemagne, l’Italie et l’Autriche". (article reporterre)

Image may contain: text
la fiscalité écologique sans justice sociale, ça marche pas, 5 vraies mesures pour casser l'idée que l'écologie se résume à plus de taxes ! Pétition Sortons du pétrôle, le gouvernement doit agir.


Je partage l'avis : "Nous en avons ras-le-bol ? Ne nous trompons pas de combat. Ne descendons pas dans les rues pour râler contre la hausse du carburant. C’est un leurre. Le problème n’est pas le prix du carburant. Le problème, C’EST le carburant.(...) Faisons preuve d’un peu de patience, et attendons une petite semaine de plus : le 23 novembre, 6 jours plus tard, ce sera le Green Friday" (article Carol Galand 29/10/2018 sur boycott citoyen). 


Tout comme la tribune libre de Vincent Liegey sur Mr MondialisationAlors que les «gilets jaunes» prévoient de manifester contre la hausse du prix du carburant, le gouvernement choisit de diviser la société et refuse de prendre la mesure de l’enjeu climatique (...) Il faut un grand projet de décroissance (...) Ces dernières années plusieurs pistes de réflexions ont été proposées, débattues, mais aussi expérimentées :
  • En termes de transport, donnons-nous dix ans pour sortir de l’aérien en Europe et redévelopper un réseau ferré cohérent et efficace avec trains de nuit et trains régionaux. (...) il faut là avoir une réflexion sur un rééquilibrage entre ville et campagne, relocaliser nos activités, nos productions, nos échanges. (...) On peut aussi explorer le potentiel du vélo, mais aussi des vélocargos, à mettre en place dans toutes les villes et villages et à coupler avec le train.
  • En termes de chauffage, il faut immédiatement mettre en place un grand plan d’isolation thermique couplé au développement du solaire thermique (faire directement chauffer de l’eau avec l’énergie solaire, technique de loin la plus efficace). Sans oublier de mettre un pull chez soi en hiver…

  • Pour l’agriculture, mettre en place une transition vers le local, de saison, le bio


Alors rencontrons-nous, écoutons, dialoguons pour mieux se retrouver, toutes et tous le 8 décembre pour les marches climats avec des propositions concrètes et co-construites.


Interview de Matthieu par reporterre, "l'incohérence saute aux yeux : 
  • d'un côté il est fait la promotion d'un système de croissance, des secteurs pétroliers, des fruits de la mondialisation, du laissez-faire économique, des logiques totalement opposées à la relocalisation éco-sociale de l'économie; 
  • et de l'autre, on "punit" une catégorie de la population qui n'a pas forcément le choix. Peut-on sortir d'une vision binaire "pour/contre" pour saisir un enjeu plus large de société ?"

No automatic alt text available.

Chacun à son échelle
Image may contain: text

Et en ville, serait-ce possible que la voiture ne fasse plus la loi ? Quid des journées sans voiture à Paris (-30% de pollution !). Une ville où le piéton a tous les droits ! Est-ce possible, enviable...cette ville existe en Espagne : Pontevedra, 83 000 habitants, l'équivalent de Poitier ou Avignon ! Une ville sans voiture personnelle depuis près de 15 ans, plus de petits commerçants, centres commerciaux bannis !



Une autre solution serait favoriser les transports en commun ! Et là en Lozère, je tombe sur LA bonne surprise, une ligne sponsorisée par la région à 1€ pour faire St Chely - Bézier. C'est donc parti pour du vélo + train pour aller jusqu'à Millau. A l'aller, vélo st-Chely - Marvejols, puis train jusqu'à Sévérac le Chateau et de nouveau du vélo jusqu'au Rozier.

Retour au "source" : une aire de covoit sur ma route à vélo

Carte des lignes à la gare de Marvevols

Descente depuis le parc régionale des grandes Causses vers le Rozier



Une bonne surprise au Rozier en découvrant que le rezopouce y est présent depuis une petite année


Sur place, régalade malgré une météo peu clémente finalement. On a trouvé un spot à la Muse pour grimper et dormir à l'abri !
Nigel qui sa "Muse" dans le toit de la Muse

La tente de Camille ou l'attente de Camille à l'assurage

Des acharnés, en 2 jours j'ai plus de bras !

Et c'est le retour, en commençant par du vélo jusqu'à Millau, puis un bus jusqu'à Marvevols (pour 1€) et ensuite du stop (avec mon vélo, pour monter la côte de 700m de dénivelé à 16h30 juste avant la nuit, pour finir de nuit encore 1h de vélo jusqu'à St Chely.

Retour à vélo vers Millau en quittant le secteur matinale au fond du cirque des vases à la Jonte

De nouveau en gare de Marvejols, où le chauffeur ne veut pas prendre mon vélo dans le bus...pourtant de chouette initiative ici avec un affichage rando autour des gares !

La suite...en transition direct Lozère - Isère, sans passer par la case Calanque et Mercantour, on s'est trop caillé et il parait qu'il y a de la neige...

dimanche 11 novembre 2018

Novembre transition vélo - chau...leil : rdv 15 nov grand défi de 30 jours pour le climat

Article en 2 grandes partie :
  • de la grimpe pour commencer, avec certaines transition en vélo, on cherche le soleil en Alt Urgel 
  • puis des réflexions sur la place du vélo en ville, le mouvement naissant des Gilets Jaunes et le grand défi de 30 jours pour le climat


Après un chouette stage en Ariège (lien article), c'est repos au chaud, lecture du livre de Tommy Cadwell, au coin du feu. C'est dur en cette fin octobre, la météo n'est pas au top, j'ai chopé une petite creve. J'ai acheté un complément pour lutter contre le froid et la pluie : des sur chaussette en néoprene, efficace je conseille ! Tout comme je conseille l'appli geo vélo qui permet de donner des alternatives d'itinéraires à google maps. Je vous conseille aussi sous gmaps d'afficher les cartes des transports en commun ou des pistes cyclable (mais pas les vélo-routes !)
Repos lecture au coin du feu


Je découvre en allant au Pibeste la voie verte des gaves !


De belles demi journées sauvées au Pibeste !


A vélo dans les Baronnies, les feuilles d'automne laissent place aux premières neiges...

...et aux premiers virages à ski !!!


Bon c'est bien beau ces premières neige, mais la météo pour grimper c'est pas ça...on va faire un peu de route en covoit pour aller en Alt Urgel grimper pour le pont de 4 jours du 1er nov. Un festival de paroi par là bas. 
  • J1 : On commence avec la grande classique paroi bucolique (qui sèche très vite malgré les 20mm de pluie de la veille). Pour la 3eme année consécutive, on trouve une cordée dans Pas d'Estres. On commence donc par une autre voie plus à gauche dont on ne comprend pas pourquoi il n'ont pas fait une L0. Très jolie 6b, ça chauffe vite. On redescend vite pour enfin grimper la voie recommandable Pas d'Estres, on rentre à la nuit tombante à la voiture. CR c2C d'Eric (lien).
La paroi bucolique, seul inconvénient au caillou excellent et approche réduite, c'est à côté de la route allant en Andorre

  • J2 : On se chauffe pour les 600m de la paroi d'esplovins, avec anna Robio 300m TD+, approche par UES. CR c2C d'éric (lien). La première partie déroule bien. A la vire intermédiaire on est impressionnée par la suite, une belle verticalité, un grain du calcaire gréseux magnifique. C'est physique, c'est beau. ça grimpe même pour les second, surtout la 2eme longueur de 6b/6c selon les topos qui est vraiment en traversée. Pareil on finit à la nuit...et cette fois, on a au moins une frontale dans le fond de sac pour 3, on progresse !
début de UES

2eme 6c, toute en traversée, pas de repos pour les seconds !
Dernière longueur Anna Robio, Eric avec sa souplesse à l'oeuvre pour passer la dernière difficulté

Rom's fait démosntration de la technique je coince le genou, je coince le poids dans la fissure

LA paroi d'Esplovins...si ça donne pas envie !

LA cascade...avec une revanche pour Rom's et moi pour 2 voies l'une de chaque côté


  • J3 : Romain nous a quitté hier, on se retrouve avec Eric. Motivé pour changer de style, on a plus de bras, aller de la dalle au Roca dels Collars. Une approche avec presque un but de traversée de rivière...et encore la cordée de français croisée le premier jour dans la voie El cami de l'Alfons Baro conseillée. Pas grave on fait la 2eme conseillée du coin Dioni...mais du coup j'ai peur arrivé en haut : "bon on descend on fait l'autre !" Et c'est parti, 3eme jour à rentrer à la voiture à la nuit tombante. Et cette fois-ci les 2 fois 200 m de dalle, on a mal aux petits pieds.
La paroi Roca dels Collars se dévoile

L1 un grain fabuleux...faut poser les pieds !

fin L3 El cami de l'Alfons Baro, 6b tout en travsersée

fin L5 toujours en traversée, toujours de la dalle !

2eme fois au sommet, encore au sommet, vite on descend !

  • J4 : bon aujourd'hui ya des séquelles, on avance pas. Ce sera qu'une grande voie au Roc de Sola à Perles avec Amistades Pilijoras, 100m, 6a. On n'a plus de peaux sur les doigts ! C'est beau aussi, mais on est parti tellement léger qu'on en a même oublié l'appareil photo.


Comme la neige arrive et que c'est l'heure de transition pour changer de massif, je suis retourné en vallée d'Aspe récupérer mes affaires d'hiver. Toujours un super accueil chez L&J, avec un repas thématique légumes anciens...de part leur implication au CLAB conservatoire des légumes Anciens du Béarn, plus d'info https://clab64.fr/ Un petit défi apprendre à se servir d'une machine à coudre...je ne mettrai pas de photos ! Merci pour ta patience Léa.

Un repas plein de couleurs et de goûts avec que des légumes anciens
 
"Ouai mais le bio c'est plus cher". Plus cher ?? Comparons ce qui est comparable svp. Un exemple : en moyenne, il faut manger 100 pommes de 2017 pour absorber autant de vitamines qu'une pomme de 1950...Si vous achetez une pomme pour vous nourrir, le meilleur rapport qualité/prix est -de loin- une pomme "bio" de variété "ancienne" ! Une chronique du biais vert qui nous explique l'impact des grands semenciers sur votre quotidien, vos habitudes, votre santé et sur l'environnement. "Avoir un jardin, un acte citoyen !"


J'ai dû racheter des plus grosses sacoches...ainsi j'ai réussi à prendre tout ce que je souhaitais, j'ai laissé la tente, je me suis inscrits sur warmshower (le couchsurfing des cyclo touristes). Pour votre gouverne ami grimpeurs, j'ai avec moi (et donc il me manque le reste, à votre bon coeur !) : 
  • ski, chaussure et arva pelle sonde !
  • grosses, crampons, 2 piolets et mes 12 broches à glace
  • mes vêtements techniques (veste et pantalon gore tex, guetre, gant, bonnet...faut sortir couvert !)
De passage en vallée d'Aspe, j'ai pu participer à l'émission du débat ouvert sur la place du vélo dans la communauté du haut Béarn à la radio d'Oloron. Passionant de croiser les contraintes financières des élus avec des solutions simples de balsage des vélo route (sans forcément toujours refaire entièrement la chaussée). Découverte des association locale Oloron doux et Pau à vélo.

Un festival image réussi, de belles rencontres, un accueil au top à la coloc de JC, ça fait plaisir de voir un viel ami...pardon un potager et des poules (je parle pas des colocs !). On se donne rdv dans les Pyrénées le 8-9 dec pour le WE des sélections des équipes espoir Alpinisme.

Transition vélo entre Oloron et Pau, petit bout sur la voie verte...avec tout le matos, ski compris !


On parle de transition, justement courant novembre (le 17), il y a un appel citoyen pour protester contre la hausse du carburant, mon avis :
  • "Nous en avons ras-le-bol ? Ne nous trompons pas de combat. Ne descendons pas dans les rues pour râler contre la hausse du carburant. C’est un leurre. Le problème n’est pas le prix du carburant. Le problème, C’EST le carburant." article sur boycottcitoyen.org
  • La récente chronique de Nicole Ferroni, toujours une critique acerbe excellente. "Edouard Filippe : Il n'y aura pas d'effet magique pour lutter CONTRE le climat !" Nicole : "petit rappel de contribution, en avion, chaque passager pèse autant qu'une voiture complète, empreinte 40x supérieure à celle du train. (...) Et pour le paquebot peut émettre en 1 jour autant d'oxyde de souffre qu'un million de voiture (...) ok il y a une augmentation du carburant, mais du coup la taxe des avions et bâteaux sera aussi augmenté...ah ben non, car pour l'augmenter, il faudrait déjà qu'il y en ait une !"


  • "Faisons preuve d’un peu de patience (au lieu de descendre protester le 17 novembre) et attendons une petite semaine de plus : le 23 novembre, 6 jours plus tard, ce sera le Green Friday." (article sur boycottcitoyen.org). Et encore mieux que de s'engager qu'un jour POUR le climat, rejoignons la campagne de 60 youtoubeurs "Pendant un mois à partir du 15 novembre, participez au Grand Défi pour le climat. Ensemble, avec plus de 60 créateurs, nous pouvons avoir un vrai impact à l'échelle individuelle, industrielle et politique". Leur message :

    Il est encore temps d’agir pour le climat. On vous aide à trouver votre place, rdv le 15 nov pour un défi de 30 jours pour le climat https://onestpret.fr/


Un article qui a mis le temps de rédaction...qui j'imagine sera dense à lire. N'hésitez pas à me faire des retours !

Début Novembre, transition des Pyrénées au Cévennes...450km non pas à vélo, mais j'ai trouvé un covoit pour embarquer tout mon matos, vélo et ski compris. J'arrive proche d'une année de mon challenge sans posséder de voiture...bientôt le bilan, qui pour moi est très positif !